Version INFOMANIAK

On ne badine pas avec les douanes

publié le

L'OSR s'ambarque sous peu pour la Chine et l'Inde; nécessité d'occuper en des lieux où "notre" musique est en pleine expansion. Une tournée est toujours une épopée: on n'échappe jamais aux imprévus, aux oublis, aux tracasseries.
Il y a plus de quarante ans l'OSR accomplit son premier périple au Japon. Ansermet était encore en poste. Le contingent se présente à la douane. Moment de suspense lorsque le "patron" s'aperçut qu'il avait oublié son passeport à Genève. Sur le moment, sans se démonter, à l'un de ses musiciens:
- Voyez-vous, mon cher, quand on est vieux, il ne faudrait plus voyager !
(Ce fut le consulat de Suisse à Tokyo qui arrangea l'affaire).