Version INFOMANIAK

Sagesse

publié le

On m'a rapporté que tel chef célèbre prétendait, au temps de sa gloire, avoir 4'000 oeuvres du répertoire en tête, assurant qu'il pouvait les diriger sans la partition. Devenu septuagénaire, il disait en posséder encore pleinement un millier. Wilhelm Furtwaengler, qui ne cédait jamais à l'esbrouffe, se contentait de déclarer: "Diriger par coeur? Mais voyons, je sais très bien lire les partitions!"